Pulcinella

Présentation :

Programme :

Musique : Igor STRAVINSKY (1882-­‐1971)      

Extraits de la « Suite italienne » pour violon-piano et violoncelle-piano, extraits de la suite pour orchestre « Pulcinella »  transcrits pour trio violon, violoncelle et piano par Patrick Rutgé
1. Sinfonia
2. Serenata
3. Scherzino - Allegretto - Andantino Tarantella
4. Toccata
5. Gavotta (con due variazioni)
6. Vivo
7. Minuetto – Finale

   Au printemps 1917, Stravinsky se rend en Italie avec la compagnie des Ballets russes. A Naples, il découvre la tradition encore vivace de la Commedia dell’arte, qui lui inspire l’idée de « Pulcinella, ballet avec chant en un acte d'après Giambattista Pergolesi ». Pour cette action scénique burlesque, Stravinsky adapte plusieurs pièces de Jean-Baptiste Pergolèse (1710-1736) que le grand impressario, entrepreneur et promoteur de l'art russe, Diaghilev avait fait copier pour lui dans différentes bibliothèques, ainsi que des œuvres d’autres compositeurs italiens : les sonates en trio de Domenico Gallo, la suite de clavecin de Carlo Ignazio Monza, les « concerti armonici » de Unico Wilhelm van Wassenaer (alors faussement attribués à Pergolèse) et un recueil d'airs antiques édités en 1885 par Alessandro Parisotti. Mais la majorité des mouvements provient bien des œuvres de Pergolèse.


   Cependant, Stravinsky réalise bien plus qu’une simple adaptation de ces thèmes. Il se les approprie en accentuant par exemple l’harmonie, en raccourcissant les périodes métriques, en soulignant l’instrumentation de manière parodique.  Il imprime à cette musique ancienne un caractère nouveau, qui la transforme en de l’authentique Stravinsky. « Pulcinella » inaugure ainsi le courant stylistique néo-classique de Stravinsky, que l’on retrouve en musique dans les années 1920 chez des compositeurs tels que Paul Hindemith, Sergueï Prokofiev, Maurice Ravel, Bohuslav Martinu ou encore Georges Enesco.

   De ce grand ballet, Stravinsky tire en 1922 une suite purement instrumentale, qui sera réécrite en 1949. Trois ans plus tard, en 1925, il réalise une suite pour violon et piano sur des thèmes de son ballet. Il la révise en 1932 sous le nom de « Suite Italienne » pour violoncelle et piano avec l'aide du violoncelliste Gregor Piatigorsky, puis pour violon et piano la même année, en collaboration avec le violoniste Samuel Dushkin.

Textes et poésies : Lydie Cost

« Paris, 1643, sur le Pont neuf, accompagné de son singe Fagottin :

« Je suis Polichinelle
Qui fait la sentinelle
A la porte de Nesle »

Le roi des marionnettes européennes…
Personnage singulier, burlesque, élégant (son nom signifie « petit coq »)
Par ses danses endiablées, il mène ses  jeux de séduction.

Il s’appelle Don Cristobalpolichinello en Espagne
Kasparek en Europe centrale
Kasper en Allemagne
Punch tirant le diable par la queue, il joue avec un chien
en Angleterre, avec un chat en France, avec un lapin en Bohème.

Polichinelle, fils de mère Gigogne, devient synonyme de marionnette
d’enfant dans le ventre de sa mère.

Quant à Pulcinella, sorti des entrailles de l’Etna, il est en 1835 à Naples
la marionnette type la plus répandue.
Dans sa filiation, tous les personnages de la Commedia dell’arte :
L’émouvant Pierrot et sa Colombine
Le bergamasque Arlequin et son Arlequine
Le vieux Pantalone et sa fille Isabella
Sans oublier Fiorinetta, muse du maître de musique, qui ramène l’âme
de Jean-Baptiste Pergolèse sous les doigts d’Igor Stravinsky.

Maintenant, place à la Musique et à la Pantomime… »


Fiche technique :

Spectacle en salle ou en école de musique : piano à queue (à défaut, très bon piano droit accepté), deux banquettes de piano, une chaise, deux pupitres.   
Espace scénique plat, 5 mètres d’ouverture, 4 mètres de profondeur.
Installation : 2h avant le début du spectacle, après pré‐implantation des lumières   
Personnel local indispensable : régisseur lumière   

Possibilité de spectacle autonome avec piano numérique dans les écoles maternelles et primaires (matériel fourni par le trio et compris dans la prestation) : nous consulter.


Durée du spectacle : 35 minutes
Prolongation du spectacle possible par une exposition de marionnettes.